Bitdefender lance sa technologie de protection de la mémoire au niveau de l’hyperviseur

Bitdefender lance sa technologie de protection de la mémoire au niveau de l’hyperviseur

 

L’éditeur de solutions de sécurité informatique Bitdefender a mis au point une nouvelle technologie pour améliorer la protection des terminaux virtualisés, en effectuant l’inspection du système au niveau de l’hyperviseur.

 

L’ensemble de l’infrastructure virtualisée est surveillé

 

La plupart du temps, les solutions de sécurité pour environnement virtualisé sont limitées par des contraintes architecturales et fonctionnent au même niveau de privilège qu’un éventuel programme malveillant implanté.

 

L’introspection de la mémoire basée sur l’hyperviseur, le produit révolutionnaire proposé par la société roumaine, s’adresse aux terminaux Windows et Linux et fonctionne à un niveau inférieur au système d’exploitation hôte, offrant un aperçu complet de l’activité sur la machine hôte.

 

En misant sur les privilèges de l’hyperviseur, la solution de BitDefender est en mesure d’identifier les attaques et les menaces installées. Il présuppose que l’infrastructure virtualisée a déjà été compromise, et pour contrer les menaces potentielles, s’en remet aux outils de nettoyage de l’éditeur, lesquels sont injectés dans le terminal virtuel.

 

Ces nouveautés concernant la méthode de protection des environnements virtualisés interviennent en même temps que la révélation d’une vulnérabilité critique (VENOM) dans le code virtuel du contrôleur de disquette. Si des cybercriminels décidaient d’exploiter cette brèche, elle pourrait les mener à d’autres machines virtuelles installées sur la même infrastructure et même s’infiltrer dans le système hôte.

 

La nouvelle technologie de Bitdefender sera disponible d’ici fin 2015

 

« La virtualisation a révolutionné l’informatique en ajoutant une couche d’abstraction au-dessous de systèmes d’exploitation. Notre technologie assure la sécurité de cette couche ; et tout en étant intuitive, elle est révolutionnaire parce que, jusqu’à présent, cette opération était réputée extrêmement difficile à réaliser », a déclaré Mihai Dontu, chef pour Linux chez Bitdefender.

 

Rares Stefan, vice-président de Global Alliances chez Bitdefender a ajouté : « Nous sommes un supporteur majeur de Linux et des projets open source à travers le monde, et rejoindre la Fondation Linux montre notre engagement à faire progresser la protection des programmes et des projets open source. »

 

Destinée aux fournisseurs de solutions de virtualisation ainsi qu’aux administrateurs de datacenters afin de sécuriser leurs données, la technologie de protection au niveau de l’hyperviseur, dont l’éditeur a montré les capacités à la conférence Citrix Synergy qui s’est tenue à Orlando en Floride, devrait être mise à la disposition de tous vers la fin de l’année.

 

Gageons qu’elle suivra le chemin du succès tracé par le moteur antivirus développé par la société, utilisé par plusieurs fournisseurs de sécurité.

No comments.

Leave a Reply